Certaines personnes le savent déjà, mais pour ceux qui ne le savent pas, l’acronyme MOBUX est l’association entre Marc-Olivier Bérubé et UX — l’acronyme de User Experience*, un terme connu sur le Web afin de définir l’expérience utilisateur.

*Selon Wikipédia
Expérience utilisateur : L’
expérience utilisateur (en anglais, user experience), aussi connue sous les acronymes EU (Expérience Utilisateur) ou plus couramment UX (User eXperience), est une notion de plus en plus courante là où l’on utilisait, encore récemment, les notions d’ergonomie des logiciels et d’utilisabilité. L’UX réfère à la qualité de l’expérience vécue par l’utilisateur dans des environnements aussi bien numériques que physiques.

MOBUX, c’est l’expérience utilisateur interprétée par Marc-Olivier Bérubé. Bon, je vais être honnête avec vous, je ne m’attendais pas à ce que la business grossisse autant. MOBUX, c’est donc plus que Marc-Olivier Bérubé, mais ça reste toujours centré autour du UX.

Le UX est vraiment important, parce que c’est la base de tout ce qu’il se passe sur les médias sociaux et aussi sur le Web.
Le UX, c’est quelqu’un qui cherche un ramoneur sur Google.
Le UX, c’est quelqu’un qui décroche d’un shopping cart parce que les frais de livraison sont trop élevés.
Le UX, c’est quelqu’un qui scroll sur Instagram, qui clique sur votre lien et qui achète votre battery pack pour son cellulaire.
LE UX, c’est ça :

Source image : https://www.ledigitalab.com/studio/les-perspectives-de-lexperience-utilisateur/

Comprendre les habitudes de consommation de son persona

C’est un terme qui semble à première vue compliqué, mais qui peut facilement s’exprimer par une phrase typiquement québécoise… « C’EST LE GROS BON SENS! » Je ne dis pas que c’est LA solution à vos problèmes, mais le GBS est selon moi, le point de départ de tout bon plan d’action sur les médias sociaux. Lorsque vous créez votre plan d’action, prenez le temps de répondre à cette question :
« À qui s’adresse mon produit, comment et où peut-on l’acheter? »

Il est donc important de se mettre à la place de votre client qui lui, a plusieurs questions ou démarches diverses avant de choisir et de finaliser son achat en ligne. Mettez-vous à sa place : Est-ce que je ferais une recherche sur Google? Est-ce que je consulterais des articles de blogues avec des informations sur le sujet? Est-ce que je demanderais des recommandations sur Facebook? Est-ce que je visionnerais des tutoriels ou des unboxing sur YouTube? Lorsque vous définissez votre persona, regardez également sur quelles plateformes elle est présente. Facebook? Instagram? LinkedIn? Ensuite, imaginez cette personne ainsi que les actions qu’elle pose sur les médias sociaux :

  • Elle regarde son téléphone dès le réveil ;
  • Elle adore visionner les stories sur Instagram ;
  • Elle consulte Facebook lorsqu’elle a épluché Instagram au grand complet ;
  • Elle regarde beaucoup Netflix en soirée tout en consultant son téléphone entre chaque épisode visionné. Elle profite des moments de longueurs dans ses séries pour créer des tableaux sur Pinterest ;
  • Elle utilise Snapchat pour les filtres amusants et pour communiquer avec ses amis.es ;
  • Elle écoute Spotify lorsqu’elle est dans l’autobus, quand elle s’entraîne et quand elle étudie.

Maintenant, si je vous demande de choisir le persona qui correspond le mieux à cette description entre les 3 suivantes :

  • Mère de 42 ans, 2 enfants de 9 ans et 5 ans. Travaille comme hygiéniste dentaire
  • Jeune femme de 22 ans, étudiante en commercialisation de la mode à l’université
  • Homme de 62 ans, semi-retraité, travaille dans une quincaillerie à temps partiel

Vous avez évidemment trouvé le persona qui répond le mieux aux comportements décrits précédemment. Avez-vous fait des recherches complexes? Avez-vous lu des études comportementales et des habitudes de consommation des différentes générations? NON! Vous avez utilisé votre GROS BON SENS!

Utiliser les bonnes plateformes de diffusion

À partir de ce moment, vous avez une bonne idée du contenu que vous devez créer ainsi que les différentes plateformes que vous allez utiliser pour interpeller votre client potentiel. Vous savez donc que pour rejoindre cette personne bien précisément, Instagram serait la priorité, mais aussi la publicité sur Facebook. Vous pourriez également envisager d’utiliser Pinterest, de la publicité sur Spotify et sur Snapchat. Ceci est votre point de départ. Ça nous ramène à la base de l’inaction des entrepreneurs sur les médias sociaux… Ces derniers cherchent à obtenir de l’information complète et parfaite avant même de débuter leurs premières actions sur les médias sociaux. Cette démarche résulte à rien du tout, car l’information complète n’existe pas. Utilisez votre GBS pour vous créer un persona de base pour ensuite le tester sur les médias sociaux.

Assurez-vous également de parler de bons sujets sur les bonnes plateformes. N’oubliez pas que la plupart des entrepreneurs qui sont actifs n’identifient pas la bonne cible : ils ciblent les clients qui sont prêts à acheter, mais très peu de gens vont sur les médias sociaux pour acheter. Ils visent alors la mauvaise cible avec la mauvaise munition. Vous pouvez lire mon article de blogue Donne le 4 % à ton 3 % pour plus de détails.

Après avoir ciblé les différentes plateformes utilisées par mon persona, je dois me bâtir des piliers de contenu qui répondent à ses intérêts, et ce, PAR PLATEFORME. Il faut donc se poser les questions suivantes, toujours en utilisant le GROS BON SENS :

  • Elle consulte quoi sur Instagram?
  • Elle consulte quoi sur Facebook?
  • Elle écoute quoi sur Netflix?
  • Elle fait quels genre de tableaux sur Pinterest?
  • Elle écoute quoi sur Spotify?

N’hésitez pas à demander à des gens de votre entourage pour récolter de l’information ; une nièce qui fit dans le persona, un focus group de plusieurs personnes pour lancer des idées ou même des parents d’enfants de cet âge. Tout ça vous donnera de nombreuses pistes d’informations. Voici des pistes de solutions :

  • Elle suit des comptes d’influenceur.es québécois.es comme Olivier Primeau, Marina Bastarache, Marie-Pier Morin, les exclus et les gagnants d’Occupation Double, les humoristes de la relève, etc.
  • Elle aime des marques d’ici, mais aussi populaires comme Bkind, BlushLingerie, Matt&Nat, Lululemon, FILA, Vans, Nike, Adidas, etc.
  • Elle est abonnée aux plateformes Web comme Urbania, Nightlife.ca, Narcity, etc.
  • Elle écoute des séries comme This is Us ou OD, mais aussi des podcasts de tutoriels beauté, mode, tendances, vedettes du monde, actualités Web, etc.
  • Elle écoute de la musique populaire et s’identifie à Billie Eilish, Beyoncé, Lizzo, Miley Cyrus, Ariana Grande, etc.
  • Elle fait des tableaux sur la mode féminine, mais aussi sur des recettes santé et des planning de son prochain voyage sac à dos au Costa Rica.

À partir de ce moment, vous pouvez définir différents types de contenu à partager sur les différentes plateformes, toujours en prenant en considérant votre industrie et votre emploi du temps.

Bien diffuser son contenu

Imaginons que vous êtes propriétaire d’une boutique de vêtements pour jeunes femmes. L’exemple ci-haut mentionné cadre exactement votre clientèle cible. En analysant votre emploi du temps et les heures que vous pouvez consacrer sur les médias sociaux, vous convenez que :

  • Vous serez fréquemment actif sur Instagram et Facebook
  • Vous serez actif de façon spontanée sur Pinterest
  • Vous ne serez pas actif sur Snapchat
  • Vous serez peut-être actif sur Spotify

Basé sur les comportements de votre persona et du gros bon sens, vous allez créer et partager du contenu selon les piliers suivants :

Instagram
Image très léchée avec des photos de mode féminine tendance. Filtres et couleurs sélectionnées en ligne directrice constante se modulant aux modes et changements de saisons. Repartage du contenu de la clientèle (UGC) en posts ou en stories en étant très réactif sur le contenu publié. 

Facebook
Création d’article de blogues sur les tendances mode des saisons en cours. Publications de sorties de nouveaux produits et des tendances du Web (memes, GIFS, sondages X, etc.) et certains repartages de la clientèle. 

Spotify
Étudier la possibilité de créer une petite pub audio de 15 secondes en ciblant les intérêts ressemblant le plus à mon persona.

Lorsque vous avez terminé tout ça, vous allez pouvoir commencer à publier tout en étudiant les résultats de vos actions sur les médias sociaux. Ensuite, vous pourrez rapidement vous ajuster tout en modifiant quelques pratiques. Tout ça, grâce au GROS BON SENS!

C’est maintenant le temps de trouver votre persona, de lui créer du contenu personnalisé et ensuite… de PUBLIER de manière récurrente et pertinente. N’oubliez jamais que la plus petite action vaut mieux que la plus grande intention.